Cochrane Summaries

Des données indépendantes de haute qualité pour la prise de décision en santé
Language:
Français

Médicaments permettant de dissoudre un caillot de sang logé dans les poumons (embolie pulmonaire)

Dong BR, Hao Q, Yue J, Wu T, Liu GJ
Publié en ligne: 
8 juillet 2009

Un caillot de sang qui se loge dans l'artère principale des poumons (embolie pulmonaire) met à l'épreuve le côté droit du cœur, affecte la circulation sanguine et peut être mortel. Les patients ont également un risque de former de nouveaux caillots de sang (récidive). En présence de gros caillots de sang (embolie pulmonaire massive), il est urgent de restaurer le flux sanguin. L'héparine fluidifie le sang mais les nouveaux médicaments qui rompent les caillots (thrombolytiques) peuvent agir plus rapidement et être plus efficaces. Ces nouveaux médicaments incluent la streptokinase, l'urokinase et l'activateur tissulaire du plasminogène recombinant. Les saignements sont la principale complication du traitement. Les auteurs de la revue ont effectué des recherches dans la littérature et ont pu combiner les données de huit essais cliniques contrôlés randomisés. Les essais totalisaient 679 patients adultes qui étaient dans un état stable et à qui l'on a attribué de manière aléatoire un agent thrombolytique ou de l'héparine. Les thrombolytiques n'ont montré aucun avantage par rapport à l'héparine en termes de décès et de récidive des caillots de sang. Des informations limitées provenant de seulement trois essais ont montré qu'ils étaient meilleurs pour améliorer le flux sanguin dans les poumons. Les saignements majeurs étaient identiques avec les deux thérapies.

Les preuves sont relativement minces et d'autres essais en double aveugle sont requis pour montrer s'il y a un réel avantage à utiliser une thérapie thrombolytique pour l'embolie pulmonaire.